Charte de vie

28 05 2009

Pour arriver à mettre en place une charte de vie, nous devons comprendre quelle va être notre seule et unique arme.

Il s’agit de la « remise en cause », souvent appelée « ouverture d’esprit ».

Tout au long de notre vie, notre expérience se forge. L’expérience, sur laquelle je reviendrai sûrement ailleurs, se base sur notre vécu et ce que nous en retirons.
Notre ouverture d’esprit est le seul moyen de choisir entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. J’y reviens dans la « loi de l’équilibre ».

Ce site s’appelle opinion ou vérité, parce que tout autour de nous est soit opinion, soit vérité.
Notre société et notre monde se basent sur des opinions, et nous en arrivons même à totalement l’oublier.
La grande majorité des humains considèrent normal d’avoir des opinions.

Je commence donc ici mon travail en parlant de l’opinion et de la vérité.

Platon disait : « L’opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l’ignorance ».

Il affirme ici tout simplement qu’une opinion est un état dangereux. Le savoir, donc la vérité, ne donne pas de prise à l’opinion, donc au jugement.
L’opinion est une vérité en devenir. L’homme « défend » ses opinions, donc lutte pour faire valoir ses idées. Dans cette lutte, il perd nécessairement son ouverture d’esprit.
Pourquoi ?
Soit nous avons des « idées », et nous méditons dessus. Seuls, ou en groupe, avec ouverture d’esprit. Soit nous avons des opinons. La différence entre les deux est que nous allons tenter de convaincre les autres, et en général de les forcer.
A la fin de certains « dialogues » basés sur des opinions, des guerres éclatent et des hommes meurent.
Une Vérité est au dessus de cela.

Comprendre la différence entre une opinion et une vérité est important. C’est même fondamental.
Dans nos sociétés, il existe par exemple quelques « opinions » fondamentales.

Je vais parler en quelques lignes de politique. Je ne le referai pas, sauf forte surprise, par la suite.
L’opposition gauche- droite est une bataille totale d’opinions et de manque d’écoute.
Dans notre société, le plus grand débat d’opinions est sûrement politique.

La vérité sur la politique est la suivante :

L’homme doit chercher son chemin par son travail, ses efforts et son courage. Ceci est sûrement un résumé quasi parfait de l’opinion politique « de droite ». C’est une vérité. J’y reviendrai forcément.
L’homme ne doit pas penser qu’à lui et savoir « s’oublier » pour le bien des autres et de la communauté. C’est l’opinion politique « de gauche ». Une vérité toute aussi importante. J’y reviendrai forcément aussi.

L’un ne va pas sans l’autre, car celui qui choisit un camp ici se perd lui même. Celui qui ne récompense pas le travail encourage la paresse, péché capital. Les « DROITS » ne vont pas sans les devoirs. « L’opinion de gauche » uniquement est une erreur énorme car elle encourage a réclamer et à exiger, SANS les devoirs qui vont avec.
L’opinion de droite uniquement est une erreur toute aussi énorme car celui que ne pense qu’à lui même oublie des devoirs tous aussi importants.

Ce petit texte est donc une vérité.
La droite qui favorise le mérite, ne peut pas primer sur la gauche qui favorise la charité.
L’un ne DOIT PAS PREVALOIR sur l’autre, et TOUT homme voulant faire passer l’un avant l’autre fait preuve d’opinion, donc frise l’ignorance.
On ne peut donc être ni de gauche ni de droite sans être profondément égoïste.
Car l’égoïsme de celui qui VEUT SANS DEVOIR est aussi fort que celui de celui qui NE VEUT QUE POUR LUI.
Le second est égoïste factuellement. Le premier se leurre en se croyant une bonne personne. C’est probablement pire, car il aura plus de mal à comprendre son erreur.

Le débat politique pourrait commencer uniquement en comprenant ce que je viens d’écrire. Droit et devoir. « Aucun droit pour soi seul sans devoir ».
Devoir de partager pour celui qui est « de droite ».
Devoir de ne pas exiger pour celui qui est « de gauche ».
La politique est donc un art de concilier entre soi et les autres.

Il n’y a aucune différence entre la politique et l’existence, car l’existence est aussi l’art de concilier entre soi et les autres. Cet art demande de la remise en cause, et non de l’égoïsme.

Je parlerai sûrement encore d’opinion. Et ne reparlerai plus de politique, sauf contraint et forcé, car l’univers de l’opinion n’est plus un univers qui m’intéresse.

Pour trouver notre charte de vie, il faut savoir distinguer entre nos opinions et les vérités que nous connaissons.
Toute la difficulté est là, car sans une grande prudence, et une utilisation quasi permanente de la « loi de l’équilibre », nous allons passer nos vies à prendre nos opinions pour des vérités.

Le chemin vers l’ouverture d’esprit passe par la remise en cause de nos « opinions ».
Et pour vous y aider, en plus de ma tirade sur la politique, rappelez-vous de l’histoire. Celui qui ne la connait pas est voué à la revivre, a dit un jour un philosophe.
La terre est ronde, même si à une époque on pouvait mourir de l’affirmer.
Chaque « vérité » scientifique est une étape, et l’histoire nous montre comment les vérités scientifiques sont des paliers pour avancer.
Souvenez- vous que les plus grandes vérités scientifiques ne furent que des paliers et vous aurez une nouvelle raison de vous méfier de vos opinions.
L’homme vit aux côtés de son pire ami, son inconscient. Je reviendrai nécessairement sur lui souvent. Notre inconscient est l’artisan premier de la confusion entre opinion et vérité.

Seule  l’ouverture d’esprit peut nous guider. Vers où ?
A chacun de se poser cette question…


Actions

Informations



2 réponses à “Charte de vie”

  1. 28 05 2009
    myosotis (12:34:30) :

    en parlant de se juger soi-même. Est-ce possible si l’on juge moins et même plus les autres, est-il donc nécessaire de se juger ? Se regarder en vérité et s’accepter n’aboutit pas forcément à un jugement mais uen constatation. Ou bien est-ce que juger est inévitable en tout cas de se juger, car je ne pense pas obligatoirement que juger les autres soit positif dans sa recherche de vérité. Cela limite d’une certaine manière et c’est aussi nous même que nous limitons. Non ?

  2. 28 05 2009
    opinionouverite (12:37:31) :

    La loi du jugement que j’ai écrite reflète le tort fait à l’humanité par le jugement des hommes.
    Le mot jugement en lui-même provient probablement de justice, et est souvent associé au jugement divin, qui est donc souverainement bon et juste selon les textes sacrés.
    Tu as donc raison et tort ici. Raison car le jugement des hommes est mauvais et limitant. Tort car tu associes ici le jugement à un facteur limitant, et oubliant que si celui des hommes est « opinion », le vrai jugement est vérité.
    Et on retrouvera souvent opinion ou vérité dans mes propos, nom de ce blog, et notion d’importance.
    Relis la loi. Ce que tu écris montre que tu as bien compris le danger du jugement. Tu dois seulement accepter le mot, et avec un travail sur la loi de l’indépendance, tu peux comprendre que « Se regarder en vérité », cela se dit plus simplement : « se juger ». Ce sont les hommes qui ont « pervertit » ce mot.
    Un vrai « juge » serait dénué d’opinion, et seulement guidé par la vérité.
    A ton étape d’avancée, il faut se redonner le droit de juger car tu sembles pouvoir le faire bien, et non pas « comme les hommes ».
    Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire




SIM infos |
Le site de la ville chauvin |
Le p'tit coin des Cheveux G... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | boumboumjames1
| CHIHUAHUA-PASSION
| PEPITO mon dragon d'eau