Loi 8 – Version difficile

25 05 2009

A quoi sert donc de savoir que nos erreurs de loi d’équilibre sont totalement isolées, donc protégées dans notre inconscient ?

La réponse est dans votre volonté de progresser ou non. Libre-arbitre et volonté, loi des trois pôles.

Chaque progrès dans votre vie passera très probablement par une situation où un problème « isolé » va vous conduire à une situation délicate, donc sûrement à la souffrance (cf loi souffrance).

Soit vous prenez conscience que l’inconscient « isole », donc protège les erreurs de loi de l’équilibre, et donc que le JUGEMENT devient le recours fréquent de l’esprit à ce moment là, soit vous resterez prisonnier de vous-même.

Accepter de prendre en compte la loi de l’isolement, c’est SE dresser face au jugement, et comprendre COMMENT agir contre le jugement, et alléger la souffrance.

Le principal chemin pour lutter contre le jugement est la compréhension du principe d’isolement psychologique de nos erreurs. C’est la remise en cause de nos certitudes inconscientes, qui sont presque toujours à prendre avec prudence. Se souvenir de la loi de l’équilibre est presque toujours la solution, avec volonté et courage.

J’ai commencé par parler de problème à aborder spécifiquement ou en particulier.

Rien n’est isolé ou unique.

Un problème qui nous préoccupe est donc une chose multiple. Ce problème tendrait vers  « l’unité » si elle est simple en nous.

Il va y avoir un temps pour l’esprit pour l’action.

Et un temps pour l’esprit de prendre en compte tous les postulats, par la réflexion.

Nous devons cesser de croire au message de notre ego, ce fameux « je sais ! ». Celui qui souffre et veut avancer sait bien que quelque chose ne va pas, et que « je sais ! » est un cri inutile et puéril. Comme «je ne saurai jamais ! », cri de désespoir tout aussi puéril.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




SIM infos |
Le site de la ville chauvin |
Le p'tit coin des Cheveux G... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | boumboumjames1
| CHIHUAHUA-PASSION
| PEPITO mon dragon d'eau