Loi 3 – Version difficile

23 09 2008

La religion des quatre nobles vérités est le bouddhisme. 

 

La souffrance conditionne 99% de nos choix, et de nos vies. 

Le hasard impacte sur nos trois pôles, et en méconnaissant la « loi de la souffrance », 99% de notre vie est écrite. Ce qui nous arrive, dans nos vies, est donc ici, en version difficile, une conséquence immédiate de la non compréhension des trois premières lois que j’ai citées. 

 

Difficile est cette phrase, car bien sûr le destin est un concept qui fait sourire certains. 

Mais celui qui sourit au destin n’est pas souvent neutre face au hasard. Il a rarement conscience de ses vrais besoins. Et il affronte ses peurs, comme tout le monde. C’est-à-dire jamais de son plein gré, et toujours contraint et forcé. 

 

La psychanalyse va tourner aussi autour de la recherche de ce qui crée le mal en nous. Donc le travail sur les sources de
la souffrance. La démarche est donc très proche, à la différence près que le bouddhiste doit chercher cela en lui seul, et que celui qui consulte un psychologue va se laisser aider, voire guider. Différence énorme qui prône et met en branle le libre arbitre.

Ou la volonté.

 

Ici donc, la souffrance est la cause qui PEUT mettre en route notre trinité. La souffrance est un blocage affect-intellect, et qui tire vers le désespoir, donc l’asservissement de la volonté.

La volonté doit chercher INTELLECTUELLEMENT le chemin où la souffrance de nos émotions (affect) va diminuer.

 

Le but de la vie pour le bouddhiste, d’une certaine manière, est lié à affronter sa souffrance. La psychanalyse ne peut qu’être d’accord. Et les deux lois précédentes trouvent cohérence et force ici.

 

 

Voyez ce que cela vous inspire. 

 

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




SIM infos |
Le site de la ville chauvin |
Le p'tit coin des Cheveux G... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | boumboumjames1
| CHIHUAHUA-PASSION
| PEPITO mon dragon d'eau